MEC pour l'utilisation contraceptive

La FIGO et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) collaborent pour améliorer les soins de planification familiale dans le monde, en augmentant la sensibilisation et l'utilisation des directives de l'OMS sur les meilleures pratiques d'utilisation des contraceptifs.

L'accès à une contraception fiable peut sauver la vie des femmes et des enfants à travers le monde. On estime que 30% de la mortalité maternelle peut être évitée grâce à la mise à disposition de méthodes contraceptives modernes. L'impact sur la santé des nouveau-nés et des nourrissons serait également dramatique. Si les femmes espacent la naissance de leurs enfants de 24 mois, près d'un million de décès de moins de 5 ans pourraient être évités chaque année (Rutstein 2008).

Pour garantir l'accès universel aux services sexuels et reproductifs d'ici 2030, les OBGYN et les sages-femmes doivent également avoir accès à la formation et à l'éducation qui leur permettent d'assurer une planification familiale de qualité.

S'appuyant sur la position de la FIGO en tant que partie prenante clé dans le monde de la contraception, ce projet vise à introduire et à diffuser les principales directives et outils de l'OMS via les Sociétés nationales membres de la FIGO.

Lignes directrices de l'OMS sur la santé de la reproduction

L'OMS produit régulièrement des directives et des outils contraceptifs sur les politiques et programmes de planification familiale, y compris des conseils sur la sécurité des différentes méthodes contraceptives à utiliser dans le contexte de conditions et de caractéristiques de santé spécifiques. Celles-ci sont conçues pour établir des normes mondiales pour l'élaboration ou la mise à jour de directives nationales sur l'utilisation des contraceptifs.

Le MEC for Contraceptive Use Project forme, éduque et soutient l'apprentissage en cascade à l'aide des ressources clés suivantes:

(1) Critères d'admissibilité médicale à l'utilisation de contraceptifs (MEC)

(2) Sélection de recommandations de pratiques d'utilisation contraceptive (SPR) en cours de révision pour la 3e édition

(3) Disque MEC

(4) Manuel mondial pour les prestataires en cours de révision pour la 3e édition

détails du projet

Le projet est en cours depuis 2016 et est actuellement en phase d'accélération qui durera 3 ans et englobera 14 pays. Cette année, nous nous concentrerons sur la région de l'Asie du Sud-Est, avec la participation du Népal, du Myanmar, de l'Inde et du Timor-Leste.

Les OBGYN et sages-femmes de ces pays recevront une formation sur les directives et les outils contraceptifs les plus récents de l'OMS, dans le cadre d'une série d'ateliers régionaux et nationaux. Le premier atelier régional a eu lieu à Yangon, au Myanmar en février 2020, suivi d'ateliers nationaux dans chacun des pays. L'accent sera également mis sur des domaines clés, notamment: l'accès à la santé sexuelle et génésique des adolescents, l'élargissement de la combinaison de méthodes, l'amélioration de la qualité des services de planification familiale, la contraception après la grossesse et l'accès communautaire.

Activités et réalisations passées

La première phase du projet connue sous le nom de phase parapluie (2016-2018) a impliqué des OBGYN en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient. Les participants des 14 pays suivants ont reçu une formation sur les directives et outils contraceptifs de l'OMS: Afrique du Sud, Égypte, Ghana, Inde, Kenya, Malawi, Liban, Maroc, Nigéria, Pakistan, Soudan, Tanzanie, Tunisie, Zimbabwe.

Cela a été suivi par des ateliers nationaux, au cours desquels les participants ont pu diffuser leurs apprentissages dans les pays respectifs, grâce à une formation en cascade.

Réalisations

• 30 à 130 participants dans chaque pays ont reçu une formation sur les directives de planification familiale les plus récentes.

• Renforcement des capacités grâce à la formation de formateurs, les prestataires étant devenus formateurs.

• Excellente utilisation des connaissances par les prestataires, dont plusieurs n'avaient aucune connaissance préalable du matériel de l'OMS et ont ensuite pu améliorer la qualité des services dans leur propre pays.

Lectures complémentaires

https://www.who.int/reproductivehealth/projects/contraception/en/

https://www.figo.org/fr/news/elaborer-des-directives-de-planification-familiale

https://www.figo.org/news/what-quality-family-planning-counselling-0016186