Initiative d'hémorragie post-partum

L'hémorragie post-partum (HPP) est la principale cause de mortalité maternelle dans les pays à faible revenu.

La cause la plus fréquente d'HPP est une mauvaise contraction de l'utérus (atonie utérine).

L'HPP primaire est souvent définie comme la perte de plus de 500 ml ou 1 000 ml de sang dans les 24 premières heures suivant l'accouchement. Les saignements post-partum secondaires sont ceux qui surviennent après le premier jour et jusqu'à six semaines après l'accouchement.

Durée: 2010-2018

Financé par le biais des projets de santé Gynuity

Contact du projet: Rachel Gooden, gestionnaire de projet

 

Composantes de l'Initiative sur l'hémorragie post-partum

  • Élaboration de documents pour la diffusion, y compris des lignes directrices et des protocoles pour les sociétés professionnelles et la communauté mondiale de la santé
  • Diffusion des dernières données probantes sur les interventions pour prévenir et traiter l'HPP, y compris l'efficacité du misoprostol et d'autres technologies prometteuses
  • Organisation de sessions d'experts lors de conférences internationales, régionales et nationales en obstétrique et sage-femme scientifiques
  • Commande d'articles sur le misoprostol pour l'HPP pour publication dans des revues universitaires
  • Collecte d'informations au niveau des pays, création d'outils de plaidoyer et soutien aux efforts nationaux de plaidoyer pour réduire les décès et les morbidités dus à l'HPP

Ce que nous avons accompli jusqu'à présent

  • Élaboration de directives internationales sur la prévention et le traitement de l'HPP dans les pays à faibles ressources
  • Élaboration de directives internationales sur la prévention et le traitement de l'HPP avec le misoprostol
  • A plaidé avec succès pour l'inclusion du misoprostol dans le traitement de l'HPP à figurer sur la liste des médicaments essentiels de l'OMS 2015 , ainsi que dans les demandes antérieures pour l'inclusion du misoprostol dans la prévention des hémorragies post-partum
  • Publication d'une déclaration conjointe avec la Confédération internationale des sages-femmes (ICM) sur le misoprostol pour le traitement de l'HPP dans les pays à faibles ressources
  • Misoprostol de FIGO développé uniquement le tableau de dosage recommandé (2012) lorsqu'il est utilisé seul pour une variété d'indications gynécologiques et obstétricales. Examen des dernières données probantes ayant mené à la mise à jour du graphique (2017)
  • Organisation de plus de 40 sessions d'experts pour diffuser les dernières informations cliniques sur la gestion de l'HPP
  • Lancement d'une enquête auprès de nos 130 sociétés membres pour en savoir plus sur l'état actuel des directives nationales sur la gestion de l'HPP

Enquête de la FIGO sur les sociétés membres

En 2016, la FIGO a mené une enquête auprès de nos sociétés membres afin de connaître leurs directives nationales pour l'HPP et l'inclusion des principaux médicaments contre l'HPP sur les listes de médicaments essentiels (LME).

Le but de l'enquête était également de mettre en évidence tout défi à la mise en œuvre de pratiques fondées sur des preuves, afin de soutenir davantage les associations membres de la FIGO dans la réalisation de leurs objectifs de santé maternelle.

Des réponses ont été reçues de 69 (53%) associations membres de la FIGO, avec les résultats suivants:

  • 19% des répondants ont déclaré que leur pays ne disposait pas de directives nationales sur la gestion de l'HPP
  • Parmi les pays qui ont des directives nationales, 41% n'incluent pas de conseils sur le misoprostol pour prévenir et traiter l'HPP
  • 42 (61%) des répondants ont indiqué que le misoprostol était inscrit sur leur LME nationale
  • 29% ont déclaré que le misoprostol n'était pas largement disponible
  • 28% ont signalé un manque de politique ou de programmes de soutien pour l'utilisation du misoprostol

Lisez les résultats complets ici .

Matériaux du projet