Il existe plus de 250 millions de migrants à travers le monde, et le nombre de réfugiés et de personnes déplacées par les guerres, les conflits, les catastrophes naturelles et le changement climatique atteint le niveau le plus haut jamais enregistré.
Les besoins en matière de santé s’accentuent lors d’une crise humanitaire, car souvent les personnes n’ont plus accès aux médicaments, aux installations ni aux services dont ils ont besoin, tels que les services de contraception ou les soins prénataux. Le déplacement de la population augmente également le risque d’exploitation et de violences sexuelles, ce qui entraîne des blessures, des infections, des grossesses non désirées et des traumatismes psychologiques.

La FIGO entreprend des actions de plaidoyer pour accroître l’attention portée à la santé et au bien-être des femmes et des filles migrantes et réfugiées, en reconnaissant que leurs besoins spécifiques en matière de santé ne changent en rien lorsqu’elles sont déplacées.

Dans un monde où la migration est à la hausse, y compris dans la communauté sanitaire elle-même, la FIGO s’engage à garantir que les difficultés des femmes à bénéficier d'une égalité en santé lors de la crise des réfugiés soient surmontées.