Les maladies non transmissibles sont à l’origine de 70 % de l'ensemble de la mortalité mondiale.

La communauté mondiale est confrontée au défi d’atteindre l’ODD 3.4 des Nations Unies, à savoir : « D’ici à 2030, réduire d’un tiers, par la prévention et le traitement, le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles ».

Le comité de la FIGO relatif aux maladies non transmissibles et à la grossesse se consacre à la réduction de ces risques.

Nous sommes décidés à lutter contre le problème de la transmission intergénérationnelle du risque de ces maladies et à le transformer en une occasion d’améliorer l’état de santé des mères et de leurs nouveau-nés et à enrayer la montée des maladies non transmissibles, en vue d’améliorer la santé future de la population.