La mortalité maternelle augmente aux Philippines

Les taux de fécondité ont baissé aux Philippines au cours des dix dernières années, mais davantage de mères meurent en couches. Le Philippine Daily Inquirer rapporte que le taux de fécondité total du pays a plus que diminué de moitié depuis 1960, passant de 7,2 à 3,1 naissances par femme entre 2010 et 2010.

Les taux devraient encore baisser au cours des prochaines décennies, de sorte que la femme moyenne pourrait accoucher de 1,73 à 2,31 fois en 2030-2040. Mais le pays est toujours aux prises avec son taux de fécondité, qui est plus élevé que partout ailleurs dans l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est. Maintenant, les chiffres montrent également que plus de mères sont mortes en couches au cours de la dernière décennie, mais les responsables affirment qu'ils ont du mal à réduire ce chiffre car le taux de fécondité est toujours aussi élevé. Le directeur de l'Autorité nationale pour l'économie et le développement du pays, Arsenio Balisacan, a déclaré qu'une fécondité élevée a mis les services de santé philippins à rude épreuve, ce qui rend plus difficile de fournir aux mères toute l'aide médicale et le soutien dont elles ont besoin. "[Cela reflète] l'urgence [de] mettre en œuvre de manière agressive des réformes dans le secteur de la santé afin d'assurer un accès équitable à des soins de santé de qualité", a-t-il déclaré au Daily Inquirer.