La Nouvelle-Zélande enregistre une baisse de la mortalité périnatale

Le taux de mortalité périnatale de la Nouvelle-Zélande a considérablement baissé pour la première fois depuis le début des analyses, a rapporté le Comité d'examen de la mortalité périnatale et maternelle (PMMRC) du pays.

Le taux de mortalité périnatale de la Nouvelle-Zélande a considérablement baissé pour la première fois depuis le début des analyses, a rapporté le Comité d'examen de la mortalité périnatale et maternelle (PMMRC) du pays. Le PMMRC a commencé à examiner la santé maternelle et néonatale en 2007, lorsqu'il a enregistré 3,6 décès périnatals pour 1 000 naissances. Le dernier rapport annuel de l'organisation montre qu'en 2011, le taux est tombé à trois décès pour 1 000 naissances. "Il est extrêmement encourageant de constater une réduction pour la première fois du nombre de bébés qui meurent pendant le travail et qui meurent d'un apport insuffisant en oxygène au moment de la naissance", a déclaré la présidente du PMMRC, la professeure Cynthia Farquhar. En 2011, les conseils de santé de district de Nouvelle-Zélande ont déclaré qu'il était possible de prévenir quelque 19% des décès périnatals. Les mères d'origine maorie, du Pacifique et indienne, ainsi que celles des zones défavorisées, étaient les plus à risque de perdre leur nouveau-né. Le PMMRC a signalé que les taux de mortalité maternelle n'avaient pas changé de manière significative au cours de la période. Au total, huit décès maternels sont survenus dans le pays en 2011.