Le Kenya salue la baisse du taux de mortalité infantile

Un responsable du gouvernement kenyan a salué la récente baisse du taux de mortalité infantile dans le pays. Selon le secrétaire à la Santé James Macharia, 64% des enfants de moins de cinq ans au Kenya ont été vaccinés contre les maladies transmissibles il y a dix ans, rapporte Capital News. Cependant, il a indiqué que ce chiffre est passé à 82% depuis, ce qui a permis de sauver de nombreuses vies.

Un responsable du gouvernement kenyan a salué la récente baisse du taux de mortalité infantile dans le pays. Selon le secrétaire à la Santé James Macharia, 64% des enfants de moins de cinq ans au Kenya ont été vaccinés contre les maladies transmissibles il y a dix ans, rapporte Capital News. Cependant, il a indiqué que ce chiffre est passé à 82% depuis, ce qui a permis de sauver de nombreuses vies. M. Macharia a confirmé que le gouvernement kenyan cherche maintenant à tirer parti de ce succès en augmentant encore la disponibilité de nouveaux vaccins. "Nous nous efforçons d'introduire le vaccin contre le rotavirus en juillet de cette année pour lutter contre la diarrhée, qui contribue à la mortalité infantile", a-t-il commenté. Le secrétaire à la Santé a poursuivi en notant que le Kenya est devenu un leader en Afrique en matière de réduction du taux de mortalité infantile. Néanmoins, il a déclaré que les gouvernements des comtés pourraient faire plus pour soutenir les efforts de l'administration nationale pour s'assurer que les enfants de moins de cinq ans reçoivent les vaccinations dont ils ont besoin.