La Déclaration de Dubaï sur l'hyperglycémie pendant la grossesse

La Déclaration de Dubaï sur l'hyperglycémie pendant la grossesse

Le préambule:

Tandis que

  • La Région du Moyen-Orient a considérablement réduit son taux de mortalité maternelle (TMM), de 130 en 1990 à 74 pour 100 000 naissances vivantes en 2013, marquant une baisse de 43%. La mort maternelle, tragédie largement évitable, continue de poser problème dans certains pays de la région, en particulier au Yémen, en Iraq, en Jordanie, en Palestine et en République arabe syrienne.
  • L'hémorragie, l'hypertension, la septicémie et le travail bloqué expliquent directement un grand nombre de ces décès, mais une proportion importante de ces décès est également due à des causes indirectes.
  • Les décès maternels dus à des conditions médicales exacerbées par la grossesse (comme l'obésité, le diabète, l'hypertension, etc.) représentent désormais plus de 28% des décès maternels dans le monde. En raison d'interventions ciblées pour lutter contre les décès maternels directs, certains pays du Moyen-Orient, comme en Europe, connaissent une augmentation proportionnelle des décès maternels dus à des causes indirectes. Pour réduire davantage la mortalité maternelle, des efforts devront être faits pour s'attaquer aux causes indirectes.
  • Le surpoids et l'obésité sont un énorme problème chez les femmes en âge de procréer au Moyen-Orient. On estime que 85% des femmes entre 20 et 49 ans sont en surpoids (57,2%) ou obèses (27,7%). Le problème est particulièrement aigu dans les États du Gulf Co-operation Council (GCC). Dans le même temps, 10,9% des naissances vivantes dans la région sont de faible poids à la naissance (LBW) et 21,7% sont petites pour l'âge gestationnel (SGA). Une proportion importante des LBW et des SGA de la région proviennent du Yémen, de la Palestine et de l'Iraq. L'âge maternel plus avancé et la multiparité sont également fréquents dans la région du Moyen-Orient.
  • Le diabète sucré s'intensifie dans le monde entier et cette augmentation est particulièrement alarmante dans la région du Moyen-Orient. La prévalence estimée du diabète ajustée selon l'âge dans les pays du Moyen-Orient varie de 5,4% au Yémen à 17,7% en Arabie saoudite. Le diabète affecte déjà plus de 15 millions de personnes dans la région et devrait presque doubler d'ici 2045. La prévalence du diabète ajustée selon l'âge chez les femmes dans les États du CCG oscille entre 13% et 19%. Il y a un fardeau tout aussi élevé de pré-diabète.
  • L'âge d'apparition du diabète et du prédiabète diminue et affecte désormais de plus en plus les personnes en âge de procréer. Les personnes atteintes de diabète ou de prédiabète, en particulier les jeunes et les femmes, ignorent souvent leur état car elles n'ont jamais été testées auparavant.
  • L'hyperglycémie pendant la grossesse (HIP) est l'une des conditions médicales les plus courantes affectant les femmes pendant la grossesse. Selon la Fédération internationale du diabète, la prévalence de la hanche ajustée selon l'âge au Moyen-Orient et en Afrique du Nord est estimée à 17,7%. Des études menées dans les États du CCG montrent des taux de HIP pouvant atteindre 35%.
  • La majorité des femmes atteintes de HIP souffrent de diabète gestationnel (GDM), qui se développe en raison de changements hormonaux de la grossesse et se limite à la durée de la grossesse
  • Des études au Moyen-Orient décrivent des taux élevés de complications de la grossesse chez les femmes atteintes d'hyperglycémie. L'hyperglycémie pendant la grossesse augmente considérablement le risque de complications de la grossesse - hypertension, travail bloqué, hémorragie post-partum, infections, naissances mortes, accouchement prématuré, décès de nouveau-nés dus à des problèmes respiratoires, hypoglycémie et blessures à la naissance
  • Les facteurs de risque tels que le surpoids et l'obésité, les antécédents familiaux de diabète, la multiparité et l'augmentation de l'âge maternel augmentent le risque de HIP. Ces risques seuls ou combinés sont presque omniprésents dans la région du Moyen-Orient, soutenant l'argument en faveur d'un dépistage universel de la HIP chez toutes les femmes enceintes.
  • Malgré le risque élevé et la menace accrue, la sensibilisation à la HIP et à ses conséquences parmi les femmes enceintes ainsi que les prestataires de soins est relativement faible dans la région.
  • Il n'y a pas de stratégie claire pour tester l'hyperglycémie chez les femmes pendant la grossesse et diverses approches ad hoc sont en vogue. Lorsque des protocoles et des stratégies existent, ils sont mal compris et mis en œuvre.
  • Sans soins préventifs, près de la moitié des femmes atteintes de diabète gestationnel développent un diabète de type 2 et une proportion importante développe des maladies cardiovasculaires prématurées, dans les 10 ans suivant l'accouchement
  • Les enfants nés de femmes atteintes de diabète gestationnel présentent un risque très élevé d'obésité, de diabète de type 2 à début précoce et de maladies cardiovasculaires, ce qui fait que la HIP perpétue le risque de diabète dans la prochaine génération
  • Le traitement de la HIP aide à réduire la morbidité et la mortalité maternelles et néonatales en réduisant le risque de complications de la grossesse et offre une occasion de briser la chaîne de transmission intergénérationnelle du diabète, des maladies cardiovasculaires et des problèmes métaboliques.
  • La plupart des femmes diagnostiquées avec le GDM peuvent être prises en charge de manière adéquate grâce à une surveillance appropriée et à des conseils pratiques en matière de nutrition et de style de vie, certaines peuvent nécessiter un traitement médical et une orientation vers des soins spécialisés.
  • La prestation de soins de vie préventifs aux femmes après une grossesse GDM réduit le risque de diabète futur et de maladies cardiovasculaires.
  • L'amélioration des conseils avant la conception des jeunes femmes et des couples en âge de procréer, y compris l'évaluation de la santé et des conseils sur le mode de vie tels que des conseils pratiques sur la nutrition et l'exercice, l'espacement des naissances, etc., aide à prévenir les complications de la grossesse et les interventions coûteuses plus tard; ainsi que contribue à réduire le risque futur de développer l'obésité, le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires.
  • La concentration de l'attention sur la HIP est un moyen durable et rentable de faire face à la double charge de morbidité et de morbidité et de mortalité maternelles et néonatales élevées et à l'augmentation des taux d'obésité, de diabète et de maladies cardiovasculaires; donner l'occasion d'aborder deux composantes importantes de l'objectif de développement durable 3 (santé maternelle et néonatale et MNT) avec une seule intervention globale.
  • Dans son rapport sur la prévention et le contrôle des maladies non transmissibles présenté à l'Assemblée générale des Nations Unies le 19 mai 2011, le Secrétaire général des Nations Unies a noté que «la prévalence croissante de l'hypertension artérielle, du diabète et du diabète gestationnel augmente les effets indésirables de la grossesse et de la grossesse L'amélioration de la santé maternelle et de la nutrition joue un rôle important dans la réduction du développement futur de ces maladies chez les enfants "
  • La déclaration politique de la réunion de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations Unies sur la prévention et le contrôle des maladies non transmissibles tenue à New York le 19 septembre 2011

Constate avec préoccupation que la santé maternelle et infantile est inextricablement liée aux maladies non transmissibles et à leurs facteurs de risque, en particulier tels que la malnutrition prénatale et l'insuffisance pondérale à la naissance, créent une prédisposition à l'obésité, à l'hypertension artérielle, aux maladies cardiaques et au diabète plus tard dans la vie, et que les conditions de grossesse, telles que l'obésité maternelle et le diabète gestationnel, sont associées à des risques similaires chez la mère et sa progéniture

Plaide pour l'inclusion de la prévention et du contrôle des maladies non transmissibles dans les programmes de santé sexuelle et génésique et de santé maternelle et infantile, en particulier au niveau des soins de santé primaires, ainsi que d'autres programmes, le cas échéant, et intègre également les interventions dans ces domaines dans programmes de prévention des maladies non transmissibles

Nous , soussignés, dirigeants et représentants d'organisations médicales professionnelles, d'agences de santé publique, d'institutions de recherche et universitaires, de gouvernements, de communautés affectées, de la société civile et de l'industrie privée, vivant et travaillant dans la région du Moyen-Orient,

Déclarons

  • Que les taux élevés de diabète, de prédiabète et d'obésité au Moyen-Orient sont à la fois un facteur contributif et une conséquence de la HIP et, par conséquent, la HIP est devenue un défi de santé publique important affectant la santé maternelle, néonatale et infantile et le fardeau futur du diabète de type 2 et du cardio troubles métaboliques dans notre région.
  • Que tant que des mesures urgentes ne seront pas prises pour résoudre systématiquement le problème, et à moins qu'une action urgente ne soit prise, il est possible que les gains en matière de santé maternelle et néonatale réalisés au cours de la dernière décennie soient annulés et aggravent l'épidémie actuelle de diabète et de MNT.
  • Cette concentration sur la HIP offre une occasion unique d'intégrer les services, de réduire les indicateurs traditionnels de morbidité et de mortalité maternelles et périnatales et d'aborder la prévention transgénérationnelle des MNT telles que le diabète, l'hypertension, les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux.
  • Que nous résolvons de relever le double défi posé par la hausse des taux de HIP et des services de soins maternels inadéquats et, grâce à notre action concertée, de les transformer en opportunités d'amélioration de la santé future de la population dans la région. Et à cet effet,

Nous sommes d'accord

  • Entreprendre des actions dans nos différentes capacités pour soutenir les efforts visant à faire du lien entre la santé maternelle et le diabète une priorité de santé publique
  • Accélérer la mise en œuvre de l'initiative FIGO GDM. (http://www.ijgo.org/issue/S0020-7292(15)X0015-4) dans la région du Moyen-Orient, notamment en poursuivant des actions politiques de soutien et en mobilisant des ressources pour sa mise en œuvre.
  • Chercher à adopter et à mettre en œuvre les recommandations FIGO Adolescent, préconception et nutrition maternelle au Moyen-Orient, le cas échéant, afin de répondre aux besoins nutritionnels des filles et des femmes afin de prévenir et de gérer les complications actuelles ou futures.
  • Adopter l'approche du parcours de vie en considérant la santé périnatale dans le contexte de la santé globale des femmes et en mettant un accent particulier sur la nutrition des adolescentes et préconception ainsi que sur la santé maternelle et post-partum. http://obgyn.onlinelibrary.wiley.com/hub/issue/10.1002/ijgo.2015.131.issueS4/)
  • Pour soutenir les efforts visant à accroître la sensibilisation du public au sujet de la HIP et de son impact sur la santé maternelle et infantile, encourager les conseils préconceptionnels, les soins prénatals et le suivi postnatal.
  • Promouvoir et célébrer une Journée nationale de sensibilisation à l'hyperglycémie pendant la grossesse dans nos pays respectifs et dans la région, comme instrument pour attirer l'attention du public et sensibiliser.
  • Développer, soutenir et mener des recherches pour définir plus clairement la charge et développer et intensifier la mise en œuvre de protocoles contextuellement pertinents pour améliorer les tests, le diagnostic, le suivi et la gestion de la HIP; ainsi que la capacité d'engager, de conseiller et de suivre le couple mère-enfant à long terme et d'améliorer la collaboration et l'efficacité dans les programmes existants, en gardant à l'esprit les réalités de la prestation des soins de santé des pays de la région.
  • Préconiser l'accès à des fournitures diagnostiques ininterrompues, à des médicaments et à une main-d'œuvre qualifiée pour le diagnostic et la prise en charge appropriée de la HIP à tous les niveaux de soins à des coûts abordables en gardant à l'esprit la commodité des femmes enceintes.
  • Pour s'assurer que toutes les femmes enceintes fréquentant les établissements de santé de la région sont testées pour l'hyperglycémie en utilisant une procédure en une seule étape en offrant des tests de diagnostic simples, rentables, réalisables et opportuns comme le préconise la FIGO, en tenant compte des contraintes de ressources, d'accessibilité aux soins et d'autres barrières dans nos pays.
  • Pour soutenir et encourager le transfert de tâches, une formation basée sur les rôles pour renforcer les capacités de prévention, de diagnostic précoce et de traitement de la HIP et un engagement continu avec la paire mère-enfant à haut risque sur une période de temps prolongée.
  • Faire tous les efforts pour soutenir le suivi post-partum et l'engagement de la paire mère-enfant à risque élevé de grossesse post-GDM, liés au programme de vaccination de l'enfant, en engageant et en collaborant avec d'autres professionnels de la santé.

Ressources

Initiative de la Fédération internationale de gynécologie et d'obstétrique (FIGO) sur le diabète sucré gestationnel: un guide pragmatique pour le diagnostic, la prise en charge et les soins. Journal international de gynécologie et d'obstétrique 131 S3 (2015) S173 – S211

Hanson MA, Bardsley A, De-Regil LM, Moore SE, Oken E, Poston L, Ma RC, McAuliffe FM, Maleta K, Purandare CN, Yajnik CS, Rushwan H, Morris JL. Recommandations de la Fédération internationale de gynécologie et d'obstétrique (FIGO) sur l'adolescence, la préconception et la nutrition maternelle: «Think Nutrition First». Int J Gynaecol Obstet. 2015 oct; 131 Suppl 4: S213-53.

Fédération internationale du diabète IDF Diabetes Atlas 7th Edition http://www.diabetesatlas.org/

Rapport du Secrétaire général sur la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles (A / 66/83) http://www.ghd-net.org/sites/default/files/UN%20SecretaryGeneral's%20Report%20on%20NCDs .pdf

Résolution de l'Assemblée générale sur la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles (A / RES / 64/265) http://www.un.org/en/ga/president/65/issues/A-RES-65-238.pdf

Rapport 2015 sur les niveaux et les tendances de la mortalité infantile - Estimations élaborées par le Groupe interinstitutions des Nations Unies pour l'estimation de la mortalité infantile https://www.unicef.org/publications/files/Child_Mortality_Report_2015_Web_9_Sept_15.pdf

Tendances de la mortalité maternelle: 1990 à 2013 - estimations de l'OMS, de l'UNICEF, du FNUAP, de la Banque mondiale et de la Division de la population des Nations Unies. http://www.who.int/reproductivehealth/publications/monitoring/maternal-mortality2013/en/

Données de l'Observatoire de la santé mondiale. Profils de pays sur la mortalité maternelle. http://www.who.int/gho/maternal_health/countries/en/

Survie maternelle du nouveau-né et de l'enfant. Le rapport 2015 - Une décennie de suivi des progrès pour la survie de la mère, du nouveau-né et de l'enfant.

Organisation mondiale de la santé (OMS), Rapport de situation mondial sur les maladies non transmissibles 2014. Disponible sur: http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/148114/1/9789241564854_eng.pdf?ua=1

Black RE, Victora CG, Walker SP, Bhutta ZA, Christian P, de Onis M, Ezzati M, Grantham-McGregor S, Katz J, Martorell R, Uauy R et le Maternal and Child Nutrition Study Group. Sous-nutrition maternelle et infantile et surpoids dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. The Lancet, 2013; 382, numéro 9890, 427 - 451. http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(13)60937-X

Alshaikh MK, Filippidis FT, Al-Omar HA, Rawaf S, Majeed A, Salmasi AM.La bombe à retardement dans les maladies liées au mode de vie chez les femmes dans les pays du Conseil de coopération du Golfe; examen des revues systématiques. BMC Public Health. 2 juin 2017; 17 (1): 536. doi: 10.1186 / s12889-017-4331-7.

Wahabi H, Fayed A, Esmaeil S, Mamdouh H, Kotb R. Prévalence et complications du diabète prégestationnel et gestationnel chez les femmes saoudiennes: analyse de la Riyadh Mother and Baby Cohort Study (RAHMA). Biomed Res Int. 2017; 2017: 6878263. doi: 10.1155 / 2017/6878263

Al-Rubeaan K, Al-Manaa HA, Khoja TA, Ahmad NA, Al-Sharqawi AH, Siddiqui K, Alnaqeb D, Aburisheh KH, Youssef AM, Al-Batel A, Alotaibi MS, Al-Gamdi AA. Epidémiologie du métabolisme anormal du glucose dans un pays confronté à son épidémie: étude SAUDIDM. J.Diabetes. Septembre 2015; 7 (5): 622-32. doi: 10.1111 / 1753-0407.12224. En ligne du 1 déc.2014.

Consultez et téléchargez la déclaration au format PDF.