Projet DIUPP: Tanzanie

Dans le monde, 214 millions de femmes ont un besoin non satisfait de contraception. La période post-partum offre une excellente occasion initier accès à la planification familiale. 

À cette fin, la FIGO a lancé en 2013 initiative pour l'institutionnalisation des services de DIU postpartum immédiat (DIUPP). Il a formé des sages-femmes communautaires, des agents de santé, des médecins et du personnel de unité accouchement au conseil sur la planification familiale post-partum et insertion du DIUPP immédiatement après accouchement. 

Nous sommes fiers de célébrer les réalisations impressionnantes de chacun des pays impliqués dans ce projet.

Contexte:

L'initiative DIU postpartum de la FIGO a été lancée en Tanzanie en 2015, dans le but de renforcer les connaissances et les compétences des prestataires de soins de santé dans les services de planification familiale postpartum (PFPP). L'initiative a plaidé pour l'inclusion durable du conseil et de l'insertion du DIUPP dans les services nationaux afin de maintenir l'impact au-delà du financement immédiat du projet.

Entre 2015 et 2020, le projet a travaillé en étroite collaboration avec les installations pour:

• Améliorer l'efficacité des informations et des conseils sur la PFPP parmi les clients fréquentant les services prénatals et d'accouchement.

• Renforcer les capacités (connaissances et compétences) des professionnels de la santé.

• Améliorer la qualité de la prestation des services de DIUPP en minimisant les complications.

• Accroître l'utilisation des hôpitaux d'enseignement pour la formation pratique sur le DIUPP par les étudiants des écoles cliniques affiliées de formation initiale.

• Intégrer la collecte de données sur la PFPP et le DIUPP dans les mécanismes d'enregistrement de données de routine au niveau des établissements, des districts et des régions pour établir des boucles de rétroaction.

• Produire un modèle de service de DIUPP efficace et reproductible qui peut être recommandé au gouvernement pour une extension à l'échelle nationale.

Durée du projet : 5 ans (2015-2020)

Sociétés partenaires : Association des gynécologues et obstétriciens de Tanzanie (AGOTA) , 2015 - 2018 Association des sages-femmes de Tanzanie (TAMA), 2018 - 2020

Parties prenantes clés: gouvernements nationaux, régionaux et de district; Écoles de médecine, d'infirmières et de sages-femmes.

Nombre d'établissements: 6 hôpitaux de référence, chacun avec 4 à 5 installations satellites de niveau inférieur.

Données clés:

Image
tanzania key data